Engagement politique, entre devoir et passion

J’ai naturellement considéré que les premières lignes de mon blog se devaient d’expliquer la raison de mon engagement politique ainsi que mon parcours.

Commençons par reprendre de façon chronologique l’évolution de mon parcours politique. Jeune, il était déjà très courant qu’à table, je fasse débat avec mes parents ou mes proches. J’ai toujours eu à cœur de comprendre. En résumé, une curiosité constante pour notre société avec la même question qui revenait et qui continue de revenir « Comment en est-t’on arrivé là ? ».

En 2011, un voisin m’a proposé de rejoindre sa liste pour le Conseil Municipal ; j’avais 19 ans et j’ai accepté avec beaucoup d’entrain. Cette première campagne fut pour moi une découverte du monde politique local, et surtout un plaisir remplis de belles rencontres. Non-élu en 2011, je suis néanmoins appelé en 2014 au sein du Conseil municipal de Vandoeuvres, en tant que vient-ensuite.

En 2015, je décide de me représenter et j’embarque mon père dans l’aventure. Nous sommes élus tous les deux ! Je continue donc à siéger à Vandoeuvres et je vais même devenir président de la commission environnement et énergie, commission qui me tient particulièrement à cœur.

Fin 2017, je déménage en ville de Genève et remets mon siège à Vandoeuvres. Ce dernier sera transmis à un jeune comme moi, Niccolo Gori, l’avenir est assuré ! En ville de Genève, je me décide finalement à rejoindre un parti, ce sera le PLR.

Pourquoi le PLR ? Ce parti représente à mes yeux des valeurs que je partage largement ; liberté, responsabilité individuelle, cohérence et surtout pragmatisme. En résumé, on sort de la théorie, on essaye d’être cohérent et on s’assure d’avancer dans la direction de l’intérêt collectif, et cela, de façon intelligente.

Après une première année en tant que membre, je me présente au comité des jeunes libéraux radicaux (www.jlrg.ch) et en devient l’un des deux Vice-présidents. Au mois de mars de cette année, je rejoins également la présidence du parti cantonal, lors de la nomination de Bertrand Reich en tant que nouveau président du parti. Ces responsabilités me motivent et viennent renforcer mon engagement politique.

Ces quelques lignes vous présentent rapidement mon parcours politique jusqu’à présent, avec deux derniers éléments à mentionner : ma campagne fédérale sous la liste des jeunes libéraux radicaux dont je reviendrai plus en détails dans un prochain article. Pour finir, je serai candidat au Conseil municipal de la ville de Genève au printemps 2020.

Lien permanent Catégories : Humeur 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.